Le gecko géant de Madagascar

Le gecko géant de Madagascar (Phelsuma grandis) est une espèce très attrayante, facile à élever en terrarium (mais attention, ce lézard est très vif et ne se laisse pas facilement manipuler. Il ne convient donc pas aux terrariophiles débutants). C’est évidemment sa couleur qui attire au premier regard: un vert pomme presque fluorescent réhaussé de taches rouges vif. Très photogénique, cette espèce trouvera sa place dans un grand terrarium tropical planté.

                          

Les moeurs

Lézard diurne, on rencontre Phelsuma grandis dans le tiers Nord de Madagascar. On le trouve désormais aussi à la Réunion et en Floride où il a été introduit involontairement. Les très grands mâles peuvent atteindre 30 cm de la pointe du nez au bout de la queue, mais des tailles comprises entre 18 et 25 cm constituent une moyenne. Malgré sa beauté et son apparente bonhomie, c’est une espèce très territoriale, voire agressive. Les mâles -surtout- envers des individus du même sexe mais également avec les femelles lors de l’accouplement. A ce sujet, il n’est pas rare de rencontrer des femelles dont la peau part en lambeaux suite aux assauts du mâle. Pas de panique néanmoins, elles cicatrisent vite.

Le terrarium

Cette espèce bouge beaucoup et sera à l’aise dans un grand terrarium. Un bac de 50 x 50 x 80 cm (L x l x H) est un minimum pour un couple, mais il faut adapter cette taille dès lors que l’on veut héberger un groupe. Il est par exemple possible de loger un mâle et 4 femelles dans un terrarium de 120 x 60 x 80 cm.  Le substrat est constitué d’un mélange de terreau/sable/terre de coco destiné à recevoir les plantes. La majorité des plantes vertes du commerce peuvent être utilisées pour la décoration, mais celles à croissance rapide seront privilégiées: Pothos (Scindapsus sp.), Ficus benjamina, sansevières (Sansevieria sp.), Philodendron, Broméliacées diverses, bananiers d’ornement (Musa sp.). Des bambous de grosse section (placés verticalement et horizontalement) ainsi que des branches complètent le décor. L’ensemble est éclairé par un néon UV ainsi que par une ampoule UV-chauffante de 50 à 70 W selon la taille du terrarium. Les températures diurnes sont de 26 à 28°C en moyenne et peuvent descendre à 20°C la nuit. L’ensemble du terrarium et des plantes sont arrosés quotidiennement (cela permet également aux geckos de boire).

La nourriture

Cette espèce consomme une large variété d’insectes de taille adaptée. Comme tous les Phelsuma, elle consomme également du nectar et de la purée de fruits. Il faut donc lui proposer au moins une fois par semaine une purée de banane, d’abricots, de mangue ou de la compote pour bébé.

La reproduction

Les femelles pondent leurs oeufs par paire  jusqu’à cinq fois par an. Ces oeufs sont la plupart du temps collés dans les anfractuosités du décors (plantes, bambous, écorces..). Ils peuvent être décollés délicatement et placés en incubation sur de la vermiculite humide. Notez que pour cette espèce, le sexe est déterminé par la température. A 27,5°C on obtient des femelles, à 29,5°C, des mâles.


         

Les références

  • Henkel, F.-W. and Schmidt W., Amphibians and Reptiles of Madagascar and the Mascarene, Seychelles, and Comoro Islands. Krieger Publishing Company, Malabar, Florida, 2000.
  • Glaw, F. & M. Vences (2007), A Field Guide to the Amphibians and Reptiles of Madagascar. Third edition Cologne, Vences & Glaw Verlag, 496 pages.
  • Schönecker, P.  Terralog Vol. 12: Geckos of Madagascar, the Seychelles, Comoros and Mascarene Islands. Geckos Madagaskars, der Seychellen, Komoren und Maskarenen. Edition Chimaira, Frankfurt am Main; Verlag ACS GmbH, Rodgau. 2008.