Adrizoo en quelques mots

J’ai commencé à maintenir des animaux «exotiques» en 1992 lorsque j’ai acheté un groupe d’anoles verts. La même année, j’ai également acquis des phelsuma et des caméléons (Chamaeleo senegalensis). Depuis lors, et en fonction de la place disponible, je me suis occupé de beaucoup d’espèces différentes et acquis de l’expérience avec les serpents, les lézards, les crocodiliens, les tortues et les insectes.

En 2011, j’ai rencontré Sophie qui a rapidement adhéré à ma passion. Nous avons depuis constitué une importante collection de lézards, tortues et autres petits mammifères comme les lapins nains et les cochons d’Inde.

Actuellement, notre intérêt est principalement tourné vers les geckos, les varans, les iguanes rares et les tortues asiatiques. Nous sommes convaincus que la conservation de certaines espèces menacées a  beaucoup à gagner du secteur privé, parce que les zoos et les réserves naturelles ne peuvent malheureusement pas faire le travail tout seul. Par contre, il faut garder à l’esprit que notre hobby peut avoir de graves impacts sur les populations naturelles. C’est de notre responsabilité de ne pas prendre part au «pillage» qui a malheureusement lieu et qui est favorisé par la demande d’acquéreurs peu scrupuleux. Nous ne le répéterons jamais assez, avant tout achat d’un animal, soyez sûr de sa provenance ! Il n’y a pas de sens à acheter un animal capturé dans la nature juste parce qu’il est moins cher, il ne va de toute façon que très mal s’adapter à la vie en captivité et risque d’amener des maladies dans votre élevage. De plus, de nos jours de nombreuses espèces de reptiles se reproduisent très bien en captivité et seront de bien meilleure compagnie !

Notre élevage est déclaré auprès du vétérinaire cantonal et tous nos animaux sont maintenus en accord avec la loi Suisse sur la protection des animaux.

J’ai pour ma part un bachelor en  agronomie et Sophie a un doctorat en biologie évolutive du développement.